Cette semaine je vous partage le témoignage de Pauline, qui nous raconte comment Dieu a restauré sa vision du couple et de l’amour. Eh oui, Dieu est un Dieu de relations 🙂

Pauline est également blogueuse sur liberespouraimer.com, un blog que je recommande à tous les célibataires.

 

Avant de vivre avec Dieu, si quelqu’un m’avait dit que j’écrirai un jour un livre et un blog sur le couple, je ne l’aurai pas cru ! J’étais celle qui se mettait à pleurer à chaque fois qu’on évoquait le divorce de ses parents ou ses relations amoureuses passées…

J’ai grandi dans une famille se disant chrétienne (mère catholique et père protestant), mais dysfonctionnelle. Les problèmes de couple de mes parents les ont finalement poussés à divorcer lorsque j’avais 13 ans. Mon monde s’est écroulé. Face à cette perte de repères, j’ai cherché mon salut dans le perfectionnisme : j’essayais de respecter les commandements bibliques, d’avoir des bonnes notes, de prier tous les soirs, d’être « gentille »… Je voyais mes parents souffrir, mes petits frères et sœurs manquer de leur présence, et je faisais le maximum pour sauver ma famille, préserver ce qui restait de nos « valeurs chrétiennes », etc. Malgré tous mes efforts et les apparences que je pouvais donner, mon cœur était noir. Noir de colère, d’amertume, de méchanceté, de jugement et de désespoir.

Après cette adolescence difficile, je suis partie vivre dans une grande ville pour mes études et, quelques mois après, j’ai commencé à vivre ma première relation amoureuse. C’était la première fois que je me sentais aimée par un homme, j’étais super amoureuse et complètement aveuglée par ces sentiments nouveaux. Lorsque mon petit ami m’a quittée après 7 mois de relation, j’ai été dévastée.

Un esprit de mort s’est abattu sur moi.

Ma dépression a duré jusqu’à ce qu’un homme plus beau, plus cool et plus « spirituel » tombe amoureux de moi. J’étais folle de lui, au point de le laisser abuser de moi. Jusqu’à ce qu’il me quitte à son tour et que je tombe encore plus bas.

Ces périodes dépressives et ma souffrance m’ont poussée à chercher Dieu, et les rassemblements chrétiens où j’allais m’aidaient à me sentir un peu mieux quelques heures ou quelques jours, mais la dépression profonde repointait toujours le bout de son nez. Je doutais de l‘amour de Dieu et qu’il puisse avoir des projets d’amour pour ma vie.

Dieu est bon. Il m’a sauvée et même plus : il m’a délivrée !

Un an après la fin de cette dernière relation, j’ai rencontré des chrétiens passionnés par Dieu. Ils m’ont accueillie dans leur église de maison et ils m’ont présenté un Dieu puissant, juste et plein d’amour. C’est la première fois que j’ai reçu un enseignement clair sur le péché, la repentance, le salut et la délivrance. Dieu a travaillé mon cœur et après quelques mois j’ai réalisé que j’avais vécu tout ce passé dans une religion mais SANS DIEU ! Je me suis repentie, j’ai choisi de vivre une vie nouvelle et d’appartenir entièrement à Jésus et… Plouf ! J’ai laissé mon ancienne vie dans l’eau ! Et là, une nouvelle vie est venue me remplir.

Ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi !

 

 

 

Et en Christ, il n’y a pas de mort ni de dépression ! Cette conversion et ce baptême se sont fait en une nuit et m’ont apportée une grande délivrance ! Les changements ont été radicaux et visibles, ce qui a beaucoup interpellé mon frère, deux de mes sœurs et ma mère : ils se sont convertis à leur tour dans les deux ans qui ont suivi.

Après mon baptême, Dieu a commencé un travail de guérison et de nettoyage en moi. J’ai eu la chance d’être très bien accompagnée par le couple responsable de cette église de maison et d’avoir de bonnes ressources. J’ai dévorée la Bible qui, enfin, faisait sens ! Et Dieu m’a rendue de plus en plus libre, joyeuse, aimante, etc.

J’étais célibataire et c’était bon, pour vivre ce gros nettoyage du cœur. C’est deux ans après ma conversion que Dieu a commencé à me parler du couple. Il a commencé à me dire qu’il désirait cela pour ma vie et j’avais du mal à le croire ! Mon ancienne vision religieuse catholique me murmurait que le couple était « moins saint » que le célibat. Je voyais de supers couples chrétiens autour de moi, mais cet idéal me semblait inaccessible. Moi en couple ? J’avais déjà vu et ce n’était pas très beau et à la gloire de Dieu.

Dieu est venu dénoncer tous les mensonges que je pouvais croire sur le couple et le mariage, il a amené sa lumière dans un domaine qui était resté dans l’ombre. Par peur de souffrir à nouveau, j’avais fui ce sujet. Dieu est venu m’enseigner puissamment et me donner sa vision des choses.

C’était tellement fort que j’ai commencé à partager ces découvertes dans mon église puis, parce que c’était tellement brûlant dans mon cœur et qu’il fallait que tout le monde sache ce que Dieu désirait pour le couple, j’ai commencé à écrire un livre et un blog sur le sujet !

J’ai choisi de faire confiance à Dieu dans ce domaine de ma vie et de faire équipe avec lui pour entrer dans ce qu’il avait préparé pour moi. Il y a un an, j’ai rencontré l’homme que mon cœur aime.

Cette fois-ci, je n’expérimente pas des émotions amoureuses incontrôlables, mais une amitié profonde qui se construit dans le temps et la confiance. Dieu continue de m’enseigner sur sa vision du couple et de me transformer pour que je ne vive pas les schémas du monde mais ses projets, tellement beaux et puissants.

Dieu est un Dieu de miracles. Peu importe ce que nous avons vécu dans notre passé, il peut et il veut nous restaurer entièrement. Avec lui, il n’y a pas d’idéal inaccessible. Il désire nous sortir de nos vieux schémas toxiques pour nous donner la vraie liberté et un cœur nouveau. Cherchons-le et il se laissera trouver !

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *