La crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse. Proverbes 1.7

L’être humain coupé de Dieu est sans vie. Sans Dieu, nos pensées sont influencées par ce monde, par notre arrière-plan familial ou culturel, et notre environnement. C’est comme si chacun de nous tentait de trouver sa voie en fonction de ce que l’on a reçu et de ce qui nous entoure, mais au final nous nous trouvons confrontés à des questions auxquelles nous ne trouvons pas de réponses en nous-même.

La bible dit que la crainte de Dieu est le début de la sagesse. Car lorsque nous choisissons d’inviter Dieu dans notre vie au lieu de suivre notre propre voie, cela lui laisse le champ libre pour faire son oeuvre en nous. Ce n’est plus le système de pensées de ce monde qui est notre référence, mais le système de pensées de Dieu.

La vie, l’espoir, la joie, l’amour, la liberté, la lumière, la paix, et toutes choses bonnes viennent de Dieu. Ce n’est pas seulement que ces choses viennent de Dieu, mais c’est qui Dieu est fondamentalement. Il est le chemin, la vérité et la vie. Ce n’est que lorsque nous invitons Dieu dans notre vie, que celle-ci commence à être influencée par qui il est. Son identité devient notre identité.

Dieu a promis qu’en le laissant entrer dans notre vie, il y fera entrer la sagesse. Et cette sagesse deviendra la fondation solide sur laquelle bâtir notre vie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *